51% du trafic d’internet est « Non Humain »

Par It.ma - mer mar 14, 11:09

Le trafic d’internet – des actions effectuées par de vraies personnes, ou par d’autres ordinateurs ? Une étude récente explique l’état des lieux.

Incapsula, le service Cloud, a révélé des recherches indiquant que 51 pour cent du trafic du site est à travers des programmes automatisés, avec un grand nombre de programmes malveillants.

Selon ZDNet, environ 49 pour cent des visiteurs du site sont des êtres humains, le trafic non-humain est la plupart du temps invisibles en raison de ne pas être reconnu par le logiciel d’analyse – ce qui en résulte que plusieurs sites web sont victimes d’un risque très élevé pour leur business, ainsi que de nombreux d’autres facteurs préjudiciables.

La répartition du trafic d’un site est en moyenne comme suit:

- 5% est due à des outils de piratage et à la recherche d’une vulnérabilité dans un site.
- 5% des scrapers.
- 2% de spammeurs de commentaires automatisés.
- 19% le résultat des « espions » de veille concurrentielle.
- 20% proviennent des moteurs de recherche (crawleurs).
- 49% des personnes naviguant sur Internet.

Marc Gaffan, le Co-fondateur de Incapsula a déclaré: « Peu de gens réalisent à quel point leur trafic est non-humain, et que beaucoup de celui-ci est potentiellement dangereux. »

« Parce que nous hébergeons des milliers de sites Web pour nos clients, nous traquons ce genre de visiteurs en avance et nous pouvons alors les bloquer pour tous nos clients. C’est l’avantage de la scallabilité. Nous maintenons aujourd’hui un service de patch virtuel qui empêche les exploits et parfois des semaines avant qu’un correctif ne soit publié » a dit Marc Gaffan.

Suivez le portail spécialisé dans les technologies de l'information au Maroc sur Twitter, Devenez un fan sur Facebook. Restez à jour via RSS

  • 0 Commentaires
  • Vote -1Vote +1 +7
    Loading ... Loading ...
  • 3956 vues
  • Imprimer

0 Commentaire

Commentaires 1 - 10 de 0Début« PrécSuiv »Fin
Commentaires 1 - 10 de 0Début« PrécSuiv »Fin

Laisser un commentaire