Les «hacktivistes» surpassent les cybercriminels dans le vol de données

Par Mechtaly Hamza - sam mar 24, 8:14

Les collectifs des militants en ligne dits «hacktivistes», des groupes vaguement liés de militants tels que les Anonymous ou les LulzSec, étaient responsables des violations de données plus que les cybercriminels l’an dernier.

C’est le constat d’une étude commissionnée par Verizon, qui a incorporé quelque 850 incidents de vol de données impliquant 174 millions de disques. 58% de ces cas étaient liés aux militants en ligne, près des deux tiers n’avait pas comme objectif de faire de l’argent, mais d’embarrasser les organisations et de marquer un point.

Malheureusement, si ces documents sont publiés sur le web, rien n’empêche les cybercriminels de faire un mauvais usage de ces données.

L’année dernière à été une étape majeure dans le vol de données, l’activité de piratage et les attaques de déni de service ont été très médiatisés tels que les attaques sur plusieurs firmes comme Sony, et les mesures prises contre les gouvernements oppressifs, comme par exemple, le régime tunisien.

Toutefois, le rapport observe également que les niveaux de hacktivisme peut dégraisser en 2012, ceci du à de nombreuses arrestations de personnalités très connues parmi les militants, ainsi que de nombreux pirates de haut rang sont devenu des informateurs.

Mary Landesman, chercheur senior en sécurité chez Cisco, estime que ça sera probablement une «force qui donne à réfléchir ».

Suivez le portail spécialisé dans les technologies de l'information au Maroc sur Twitter, Devenez un fan sur Facebook. Restez à jour via RSS

  • 0 Commentaires
  • Vote -1Vote +1 +2
    Loading ... Loading ...
  • 2316 vues
  • Imprimer

Laisser un commentaire