La 4G en DANGER !

Par Marouane BICHICHI - lun nov 26, 9:01

Des chercheurs américains à l’université de Virginie Tech ont affirmé que les signaux des réseaux LTE « Long-Term Evolution », appelés aussi 4G  qui sont  en cours de déploiement dans le monde peuvent être désactivés très facilement et à peu de frais.

Cette nouvelle information vient comme un choc après avoir été secoué par une hyperbole marketing sur la puissance des réseaux 4G dans ces dernières années, les chercheurs de cette université ont déclaré qu’une zone aussi vaste qu’une ville peut être perturbée par cet équipement radio qui coûte aussi peu que 650 $. Les chercheurs poursuivent en disant que LTE ou la 4G est particulièrement vulnérable aux perturbations par rapport aux anciens réseaux 2G et 3G.

Jeff Reed, le directeur du groupe de recherche sur les réseaux sans fil de l’université  vient de remettre les résultats de cette étude à une agence fédérale américaine dans laquelle  il relève une très grande vulnérabilité des réseaux 4G , son assistant  Mr. Marc Lichtman  a décrit les vulnérabilités dans une communication adressée à la National Telecommunications and Information Administration (NTIA) . Le détail de cette communication écrite est accessible adresse .  Ce dernier a déclaré que la 4G est plus vulnérable en raison de la liaison constante entre les périphériques et la tour signal et que  n’importe quelle fréquence radio peut être bloquée ou brouillée si quelqu’un envoie un signal sur la même fréquence avec suffisamment de puissance.

«Pour réaliser ce brouillage, il convient d’avoir la connaissance technique relative à la complexité au standard LTE, mais ces standards sont documentés et rendus publics  contrairement aux normes militaires  donc N’importe quel ingénieur en télécommunications devrait être capable de cela », écrit Lichtman, sachant que pour réaliser cette opération il faudra  un ordinateur portable et un composant SDR (Software-defined Radio).

Le groupe de recherche relève 7 autres points faibles. « Le signal LTE est très complexe, composé de nombreux sous-systèmes, et dans chaque cas, si vous prenez le contrôle de l’un de ces sous-systèmes, vous prenez le contrôle de la totalité de la station de base », précise l’étude.

Actuellement, 500 millions de personnes dans le monde ont accès à la 4G  via une centaine de réseaux repartis sur 94 pays, rappelons que cette technologie sera disponible au Maroc d’ici fin de 2013 et que le protocole LTE pourrait dans un avenir proche devenir la base des prochains systèmes de télécommunications d’urgence et de surveillances surtout aux États-Unis.

Mais Le grand problème, c’est que jusqu’à ce jour, aucune solution n’a été trouvée pour pallier cette vulnérabilité.

Suivez le portail spécialisé dans les technologies de l'information au Maroc sur Twitter, Devenez un fan sur Facebook. Restez à jour via RSS

  • 0 Commentaires
  • Vote -1Vote +1 +9
    Loading ... Loading ...
  • 4106 vues
  • Imprimer

Laisser un commentaire