Marché des télécommunications au Maroc : Bonnes performances à fin mars 2012

Par It.ma - ven juin 08, 10:44

La tendance baissière des prix mesurés par le revenu moyen par minute(ARPM[1]), se confirme au terme du premier trimestre 2012.

Pour le segment mobile, l’ARPM enregistre une baisse de 22% atteignant 0,65 DH HT/min à fin mars 2012 contre 0,83 DH HT/min un an auparavant.

Le segment fixe affiche une baisse de 11%. L’ARPM est passé de 0,97 DHHT/min à 0,86 DHHT en un an.

Quant à la baisse annuelle de la facture moyenne mensuelle par client Internet [2], elle a été de 34% s’établissant à 55 DHHT par mois et par client au premier trimestre 2012 (contre 83 DH à fin mars 2011). Pour l’Internet 3G, cette facture moyenne a fléchi de 39% contre 4% pour celle de l’Internet ADSL.

Sur un autre registre, l’usage moyen sortant mensuel par abonné mobile s’accroît de manière continue. Il est passé de 50 minutes par mois et par client en mars 2011, à 64 minutes au 31 mars 2012, soit 28% en un an. Cette croissance s’accompagne d’une évolution positive du trafic sortant mobile qui augmente de 36,4% sur une année. Ce qui confirme la hausse de la consommation constatée suite à la baisse des prix des communications.

En revanche, pour le segment fixe, un recul est constaté aussi bien pour le trafic sortant du fixe (en retrait de 7,5% sur un trimestre et de 12,4% sur une année) que pour l’usage moyen sortant mensuel par abonné fixe qui accuse une baisse de 10% en un an passant de 128 minutes à 115 minutes par mois et par client.

En termes de nombre d’abonnés, le parc mobile totalise à fin mars 2012, 36,24 millions d’abonnés. Avec un taux de pénétration de 112,6%, le marché mobile a vu le nombre de ses abonnés grimper de 8,6% sur un an.

La répartition postpayé/prépayé fait ressortir une importante évolution du parc postpayé qui a enregistré une croissance annuelle de 24,4% contre 7,9% d’évolution pour le parc prépayé. En termes de part de marché, Itissalat Al Maghrib détient 47,45% du parc mobile suivi de Médi Telecom avec 31% et Wana Corporate avec 21,55%.

Le parc fixe, dont le taux de pénétration se situe à près de 11%, est en régression de 3% comparé à fin mars 2011, totalisant 3,53 millions d’abonnés dont 2,25 millions en mobilité restreinte. Wana Corporate détient 64,06% de part de marché, suivi d’Itissalat Al Maghrib (35,25%) et de Médi Telecom (0,69%).

Le segment Internet affiche la plus forte progression dans le secteur. En effet, le nombre des abonnés s’est établi à fin mars 2012, à 3,4 millions d’abonnés, en progression de 56,5%, ramenant le taux de pénétration à 10,57%. Itissalat Al Maghrib contrôle ce marché à hauteur de 53,37%, suivi de Médi Telecom avec 29,32% alors que la part de marché de Wana Corporate s’élève à 17,31%.

Pour sa part, le marché des lignes de publiphones, détenu à hauteur de 76,7% par l’opérateur historique, a chuté de 39,75% sur une année atteignant 105.498 lignes au terme du 1er trimestre 2012.

[1] ARPM : Le revenu moyen d’une minute de communication (ARPM « Average Revenue Per Minute ») est obtenu en divisant le chiffre d’affaires hors taxes des communications voix sortantes par le trafic sortant en minutes.
 
[2] La facture moyenne mensuelle par client est obtenue en divisant le chiffre d’affaires hors taxes Internet par le parc moyen d’abonnés Internet et par la période concernée en mois (9 mois).

Sources: X-Com, ANRT

 

Suivez le portail spécialisé dans les technologies de l'information au Maroc sur Twitter, Devenez un fan sur Facebook. Restez à jour via RSS

  • 0 Commentaires
  • Vote -1Vote +1 +3
    Loading ... Loading ...
  • 3117 vues
  • Imprimer

Laisser un commentaire